TEMPÊTE PAR LA COMPAGNIE FABULA LUNA

Jeudi 4 mars 2021 à 17h45 à l’Espace Culturel Treulon, salle Linsolas – gratuit

Dans le cadre de l’École du spectateur et des ateliers théâtre du PLEB

Suivi d’une rencontre avec les comédiennes

A partir de 6 ans


Histoire

Bien à l’abri dans sa chambre, Clarisse s’invente des histoires et des jeux en secret; Elle y fait aussi des voyages intérieurs ne s’imaginant pas encore ce qui l’attend : aimer, grandir…quelle aventure passionnante ! Mais la traversée n’est pas toujours aisée ! Pour ce voyage mystérieux, elle sera accompagnée par ses parents…

Propos

Comment parle t’on d’amour aux enfants ? Nous avons choisi de donner directement la parole à une petite fille de 8 ans qui, tout au long du spectacle, nous fait part des bouleversements que l’amour provoque en elle. Et, étapes par étapes, nous la suivons. Des mots d’enfant pour les enfants, sertis de poèmes, incarnés par 2 comédiennes qui se sont inspirées de l’univers philosophique et foisonnant de Claude Ponti, ainsi que leurs pratiques professionnelles auprès d’enfants et d’adolescents. Au plateau, l’univers sonore, la lumière ainsi que les incises de théâtre d’ombres et d’objets donnent la couleur à voir des émotions de Clarisse.


Cie Fabula Luna

Notre travail s’inscrit dans ce qui fonde notre humanité, la parole. Une parole qui tend à être poétique comme autant de portes sur l’imaginaire.
Dans ce travail, nous voulons interroger le rapport à la langue : comment elle se transmet, comment elle est reçue par le petit spectateur; quel univers intime elle peut ouvrir ou ré-ouvrir chez lui.
A la genèse de nos créations, il y a toujours cette même question : en quoi une histoire fait-elle sens de manière singulière en chaque enfant mais aussi dans la mémoire collective ?
Donner les mots à entendre – à voir – pour qu’ils ne soient plus une barrière mais un espace de liberté et de créativité dont chaque élève pourrait, à sa manière, se saisir.


Jeu : Laurence Marot et Myriam Vicq
Écriture et Poésie : Myriam Vicq et Laurence Marot, librement inspiré de l’oeuvre de Claude Ponti
OEil extérieur : Aurore Cailleret et Lolita Barozzi – Cie Liquidambar